Maemon Rahal, joueur de Qanûn syrien, est arrivé en France en 2016. Il a d'abord été invité à jouer au Festival de l'imaginaire puis il a intégré Orpheus XXI, un ensemble de musiciens professionnels réfugiés, créé parle gambiste et chef d’orchestre Jordi Savall. En avril 2021, après trois années de recherches, le musicien a pu ouvrir son atelier à Besançon où il fabrique et répare les cordes et les percussions orientales.