LaLettreDuMusicien
Actualité
L'info du jour
Numéro du mois
International
Orchestre
Instrument
Conservatoire
Partition
Juridique
Politique
PODCAST
VIDÉO
DATA
PORTFOLIO
ABONNEMENT
BOUTIQUE
L'EMPLOI DU MUSICIEN
LE COIN DU MUSICIEN
L'AGENDA DU MUSICIEN

Pianistes en noir et blanc

par Edouard Brane

Qui va piano, va sano dit l’expression. Qui va doucement, va sûrement pourrait-on traduire. Une terminologie qui se prête parfaitement au métier de photographe. Il faut en effet se faire discret et patient pour réussir à capter le meilleur cliché possible. En musique classique, l’exercice n’est jamais simple. Le moindre bruit, la moindre présence peut bouleverser le jeu d’un pianiste, son expression aussi bien corporelle que physique. Se faire oublier à la fois par l’artiste en répétition ou en studio, et par le public dans une salle de concert. Voilà l’objectif premier. Puis saisir à la fois le regard mais aussi l’instant magique, le bon doigté et la bonne expression. Cette série est le résultat de plusieurs années passées au côté des plus grands pianistes du monde entre coulisse, répétition et concert. Ici, plusieurs générations de pianistes se retrouvent à la croisée des chemins où le piano règne et régnera toujours en maître.
A l’image : Roger Muraro & Bertrand Chamayou, Maurizio Pollini, Yuja Wang, Nikolaï Lugansky, Lang Lang, Grigory Sokolov, Lucas Debargue.

Le photographe | Né en 1984, Edouard Brane vit et travaille à Paris. Après plusieurs expériences en parallèle dans le cinéma (journaliste, production, distribution, attaché de presse), il travaille de 2013 à 2019 en tant que Directeur Artistique pour les labels Deutsche Grammophon et Decca Records chez Universal Music France. Il décide par la suite d’effectuer une formation professionnelle à l’École des Gobelins pour aujourd’hui devenir photographe indépendant, tout en continuant son activité de directeur artistique, consultant et journaliste.

Commentaires

loader