LaLettreDuMusicien
Actualité
L'info du jour
Numéro du mois
International
Orchestre
Instrument
Conservatoire
Partition
Juridique
Politique
PODCAST
VIDÉO
DATA
PORTFOLIO
ABONNEMENT
BOUTIQUE
L'EMPLOI DU MUSICIEN
LE COIN DU MUSICIEN
L'AGENDA DU MUSICIEN

Ils ont joué des pianos Pleyel

L’histoire de la maison Pleyel remonte à 1807, lorsque Ignace Pleyel, alors âgé de 50 ans et associé de Charles Lemme, ouvrit à Paris, boulevard Bonne-Nouvelle, sa propre fabrique de pianos. Natif de Basse-Autriche, ce compositeur réputé et admiré même par Mozart, ancien élève de Haydn et ancien maître de chapelle de la cathédrale de Strasbourg, avait déjà fondé à Paris, dix ans auparavant, une maison d’édition qui était devenue l’une des plus florissantes du marché parisien.

« J’ai un grand respect pour les pianos Pleyel, parce qu’ils sont nets. » Le Corbusier (1956)

loader

Commentaires

loader