LaLettreDuMusicien
Actualité
L'info du jour
Numéro du mois
International
Orchestre
Instrument
Conservatoire
Partition
Juridique
Politique
PODCAST
VIDÉO
DATA
PORTFOLIO
ABONNEMENT
BOUTIQUE
L'EMPLOI DU MUSICIEN
LE COIN DU MUSICIEN
L'AGENDA DU MUSICIEN

Le guide du piano beethovénien : les 32 Sonates

L’ensemble des trente-deux sonates de Beethoven se dresse au milieu de la littérature pianistique comme une incomparable cathédrale. Ce n’est pas seulement une question de qualité, ni de profondeur. D’un point de vue historique et esthétique, les trente-deux sonates constituent une singulière collection, inventent un type nouveau de musique et font accéder la pièce pour piano à un statut inédit, celui de l’œuvre-personne, à un point que n’avaient jamais atteint les œuvres de Mozart, de Haydn ou de quiconque. Expliquons-nous sur ce point, dont on admettra qu’il est un peu surprenant. Plus que jamais auparavant, chaque sonate pour piano de Beethoven – et il en va de même, d’ailleurs, de ses quatuors à cordes ou de ses symphonies – possède un visage singulier, à nul autre comparable, un caractère particulier ; chaque pianiste, chaque auditeur peuvent entretenir avec ces œuvres des rapports personnels. Beethoven personnalise et même personnifie ses productions, ce qui fait écrire à Alfred Brendel : « Chaque œuvre, chaque mouvement est un nouvel organisme. »

loader

Commentaires

loader