LaLettreDuMusicien
Actualité
L'info du jour
Numéro du mois
International
Orchestre
Instrument
Conservatoire
Partition
Juridique
Politique
PODCAST
VIDÉO
DATA
PORTFOLIO
ABONNEMENT
BOUTIQUE
L'EMPLOI DU MUSICIEN
LE COIN DU MUSICIEN
L'AGENDA DU MUSICIEN

Ludwig van Beethoven, le piano pathétique

La biographie beethovénienne mythologique parcourt une trajectoire exemplaire. C’est un enfant pauvre et maltraité; très doué, il est lancé dans le grand monde qu’il ravit et épouvante par ses audaces. Il compose, dans le bouillonnement et la fureur intérieure, une série ininterrompue de chefs-d’œuvre où il se fait successivement le chantre de l’héroïsme, de la lutte contre le destin, de la nature, de l’amour de l’humanité, de l’amour conjugal, de la joie, plein des idéaux de la Révolution française… Mais comme le monde est méchant, le compositeur, délaissé par une société frivole, meurt seul, pauvre et aigri après avoir laissé quelques ultimes chefs-d’œuvre que seule une élite future appréciera à leur juste valeur. Cela, c’est le mythe, à la fois politique et éthique…

Ludwig van Beethoven, portrait par Joseph Karl Stieler, 1820 (DR)

loader

Commentaires

loader