LaLettreDuMusicien
Actualité
L'info du jour
Numéro du mois
International
Orchestre
Instrument
Conservatoire
Partition
Juridique
Politique
PODCAST
VIDÉO
DATA
PORTFOLIO
ABONNEMENT
BOUTIQUE
L'EMPLOI DU MUSICIEN
LE COIN DU MUSICIEN
L'AGENDA DU MUSICIEN

Schubert, le jeune homme et la mort

Avant que les compositeurs romantiques de la génération dite “1810” ne laissent libre cours à l’expression de leurs amours et de leurs douleurs, Franz Schubert, le précurseur, né en 1797, bien qu’entouré d’amis joyeux et fidèles, arpente le chemin solitaire du “Wanderer”, le compagnon errant. Il est le jeune homme pauvre, privé d’amour, qui pressent sa fin prochaine : « Donne-moi la main, n’aie pas peur… Je suis ton amie ! » (“La Jeune Fille et la Mort”). Il nous chante sa douleur avec les mots des poètes qu’il a si souvent mis en musique, et qu’il faut connaître pour comprendre sa musique.

Franz Schubert, 1797-1828 (DR)

loader

Commentaires

loader